Plusieurs chefs bretons se mobilisent contre le mal-logement aux côtés de l’association Habitat et humanisme. Samedi 2 février 2019, quelque 500 litres de soupe concoctées par leurs soins à Quimper (Finistère). Jean-Claude Spégagne, chef du restaurant Le Bienvenue, à Roudouallec (Morbihan), y participe.

Samedi 2 février 2019, des chefs cuisiniers bretons s’associent pour cuisiner des potages, au profit de l’association Habitat et humanisme, qui œuvre contre le mal-logement. Les soupes seront vendues sur la place Terre-au-Duc, à Quimper (Finistère), de 9 h à 14 h.

Crème de châtaigne, au parfum de foie gras

Pour cette première édition, une vingtaine de cuisiniers bretons ont concocté « des soupes de haute volée  », indique Jean-Claude Spégagne, le chef du restaurant Le Bienvenue, à Roudouallec.

Le chef roudouallecois propose une crème de châtaigne, au parfum de foie gras, éclats de magret fumé. « Elle est sur ma carte depuis novembre 2018 et elle rencontre un franc succès  », ajoute-t-il.

500 litres de soupe à acheter

L’objectif de cette première édition est de vendre 500 litres de soupe, à raison de 20 à 25 litres cuisinés par chaque chef et conditionnés en pots biodégradables d’un demi-litre, vendus 5 € l’unité.

« Rupture de stock »

Toute la soupe de Jean-Claude Spégagne ayant déjà été réservée via internet, le chef a décidé d’en refaire pour les Roudouallecois. Elle peut être commandée au restaurant Le Bienvenue (tél. 02 97 34 50 01), où elle sera disponible samedi 2 février 2019.

Ouest-France https://www.ouest-france.fr/bretagne/roudouallec-56110/roudouallec-il-refait-son-potage-pour-les-roudouallecois-6206827

Quand le talent des chefs finistériens vient servir la solidarité avec les plus fragiles

Le 2 février 2019, Habitat et Humanisme Finistère proposera au public, place Terre au Duc à Quimper, des potages préparés par plus de 20 chefs, parmi les plus réputés de Cornouaille.

Cette initiative fédère, outre les chefs restaurateurs, les bénévoles et locataires de l’association, de nombreux partenaires d’horizons aussi divers que celui de la formation, le monde de la terre, les boulangers de la région quimpéroise, les médias presse et audiovisuels, les élus et services de la mairie de Quimper…

Notre ambition est de faire connaître l’action d’Habitat et Humanisme Finistère au service des personnes en difficulté, et d’aider l’association à financer les frais de gestion des logements qu’elle mobilise, pour aider ces personnes à
repartir d’un bon pied.

Mais cette première édition du potage des chefs constitue aussi une belle rencontre entre des femmes et des hommes qui ont rarement l’occasion de marcher d’un même pas.

Gageons que cette aventure ne restera pas sans lendemains.